Le Soudan fait un nouveau pas vers la remise d'Omar el-Béchir à la CPI

Le Soudan fait un nouveau pas vers la remise d'Omar el-Béchir à la CPI

Le Soudan va remettre Omar El-Béchir à la Cour pénale Internationale. L’annonce a été faite ce mercredi 11 août par la ministre des Affaires étrangères, au deuxième jour d'une visite du nouveau procureur de la CPI, Karim Khan, à Khartoum. L'ancien président soudanais fait l'objet depuis des années de deux mandats d'arrêts internationaux émis par la CPI pour crimes contre l'humanité et génocide au Darfour. Ces derniers mois, les autorités soudanaises avaient multiplié les signes de coopération avec la Cour. Aujourd'hui, c'est finalement le Conseil des ministres qui a pris la décision.
Mariam al-Mahdi, la ministre des Affaires étrangères, l'a annoncé lors d'une rencontre avec le procureur de la CPI. Ce sont trois anciens dirigeants soudanais accusés de crimes au Darfour qui devraient donc être remis à la CPI : l'ancien président Omar el-Béchir, mais aussi Ahmed Haroun, ex-gouverneur de l'État du Kordofan-Sud, et Abdel Rahim Mohamed Hussein, l'ancien ministre de la Défense. Reste à savoir quand et dans quelles conditions le transfert aura lieu.
La semaine dernière, le cabinet ministériel soudanais avait déjà fait un pas vers une plus grande coopération avec la Cour de La Haye en annonçant avoir adopté un projet de loi visant à ratifier le statut de Rome de la CPI.

« La justice pour les crimes commis au Darfour » 
Après la révolution soudanaise, les autorités de transition s'étaient engagées verbalement à favoriser la comparution d'Omar El-Béchir devant la CPI. Mais jusqu'ici, il était toujours détenu à Khartoum, à la prison de Kober, condamné pour corruption et poursuivi dans une autre affaire, celle du coup d'État qui l'a porté au pouvoir en 1989.
Pas de réaction du côté de la CPI pour le moment. Mais « la justice pour les crimes commis au Darfour » était devenu l’objectif ultime de la Cour, selon les mots de l'ancienne procureure Fatou Bensouda lorsqu'elle était en visite au Soudan il y a quelques mois. 

Avec RFI